Réflexion du soir

Classé dans : RCP_publics, repair café | 0

Au Repair Café Paris, il n’y a aucun salarié. Tous bénévoles. Nous sommes pour la gratuité qui crée de la valeur mais nous aimerions pouvoir créer un emploi, sans devoir rendre nos prestations payantes. Cela nous aiderait à grandir, à répondre à toutes les sollicitations qui débordent de notre boite mail. Hélas les mairies de xx et yy, les conseils généraux zz régionaux ww etc… tous nous refusent la création d’un emploi subventionné. Motif : pas de modèle économique viable. Il est tout de même assez hallucinant qu’en 2015, dans une ville riche qui se pique d’innovation, notamment sociale, on exige du gratuit qu’il devienne payant, de Repair Café qu’il rentre dans une case qui n’est pas la sienne. A quand un budget R&D sociale à la mairie de xx et au conseil général de yy? A quand un budget pérenne pour financer les initiatives qui alimentent le gratuit utile dans un monde tout marchandisé ?

Les commentaires sont fermés.